Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zelda, Princesse bibliophile

Lal-Pal-Par : Tour de Pise

20 Mai 2020, 17:15pm

Publié par Zelda

Grâce au confinement, je suis venue à bout de tous les livres, j’ai bien dit tous, que j’avais empruntés à la médiathèque (ce truc qui ne m’arrive jamais). Et non, ce n’est pas grave, je ne suis pas en manque de livres. Après recensement, j’ai trouvé une centaine de livres sur mes étagères que je n’ai pas encore lus, que j’ai achetés ou qu’on m’a offerts, ou encore, qu’on m’a prêtés. Et je n’ai pas compté tous les livres numériques chargés ou en attente de chargement sur ma liseuse.

Donc ça va.

En plus, j’ai bouclé la lecture des livres sélectionnés pour le Prix Imaginales des Bibliothécaires (dans les temps).

Je suis donc complètement libre de choisir le prochain livre. C’en est presque grisant comme sensation, parce que ça faisait au moins 10 ans que j’avais toujours déjà la suite de prévue sur deux ou trois livres au moins.

 

Mais reprenons : avec toutes ces lectures, plus quelques visionnages, ma Pile-à-Rendre s’est métamorphosée en tour de Pise.

Enfin, j’ai fait la tour de Pise pour la photo mais au quotidien j’en fais deux, pour éviter de la renverser en essayant d’atteindre l’interrupteur…

Lal-Pal-Par : Tour de Pise

Depuis le dernier point Pal-Par, j’ai donc lu :

 

- des mangas : j’ai terminé Fruits Basket (hourrah !), j’ai lu le tome 7 de Your lie in April (reste à mettre la main sur le 8), et les trois qu’il me manquait pour être à jour dans la Courtisane d’Edo. Je n’en ferai pas des chroniques, il suffit de dire que ce n’était que du bon. Le seul manga emprunté que je n’ai pas lu m’attend sur mon bureau au travail. Oui donc, ne vous dites jamais « oh, je suis déjà chargée, je l’emmènerai mardi quand je reviendrai ». Non, peut-être que vous ne reviendrez pas mardi !

 

- une BD franco-belge dont je vous avais parlé, Cadavre Exquis de Pénélope Bagieu. Je ne comprenais pas trop où elle voulait en venir au début mais la fin a donné tout son sens à l’ouvrage, donc oui, c’était pas mal. Mais j’ai préféré la Page Blanche qu’elle a fait avec Boulet.

 

- une aventure d’Agatha Raisin, Randonnée Mortelle, gentiment prêté par une amie. Cette série de romans policiers gentillets, c’est mon petit plaisir simple, et qui plus est, une excellente transition quand je viens de finir un gros morceau, et que je me sens tout d’un coup désemparée. Un livre vous manque, et tout est dépeuplé… dans ce cas, moi, j’appelle Agatha à la rescousse ! Un livre vite lu, rigolo, pas prise de tête et dans lequel on rentre bien et vite. Les enquêtes elles-mêmes ne sont pas folichonnes - on passe le livre à avoir l’impression que rien n’avance – mais le personnage principal et les situations pas possibles dans lesquelles elle peut se mettre valent le détour. Surtout, ce personnage ! Je la trouve géniale, très humaine, très attachante.

 

- Oh la vache !, de David Duchovny. Oui, Mulder a pris la plume ! Et il a plutôt bien fait. Ce livre n’est pas transcendant mais c’était très plaisant à lire, avec beaucoup d’humour, et quelques petites pointes bien senties, l’air de rien. Je n’ai pas boudé mon plaisir, mais comme les Agatha Raisin, ce livre fait partie pour moi des « livres-transition », le temps de trouver quel sera le prochain gros investissement émotionnel, ou pour avoir quelque chose à lire avant de dormir qui ne me détourne pas du gros investissement en question (là en l’occurrence, c’était Diseur de Mots).

 

 

Et maintenant… que vaiiis-je faiiiireuuuh ?

 

 

Il me reste toujours cette BD offerte à Noël, le Détection Club de Harambat, et j’attends fébrilement le retour à la médiathèque pour récupérer le manga qui trône sur mon bureau et le tome 3 (normalement le dernier) du cycle Le Royaume Blessé, par RJ Barker : le Roi des Assassins. Encore de la fantasy, en ce moment je carbure à ça !

Mais pour tout vous dire, j’avais déjà mon idée sur la suite. Je n’ai d’ailleurs pas attendu cet article : j’ai déjà repris la relecture des Aventuriers de la Mer, de Robin Hobb, avec le tome 3 (découpage anglo-saxon), intitulé Ship of Destiny. J’aimerais bien boucler ma relecture d’ici les prochaines Imaginales, ça veut dire que je vais encore beaucoup parler de Robin Hobb dans ces articles récapitulatifs.

Je vais m’arrêter là, parce qu’avec ces trois là j’en ai au moins pour 1200-1300 pages.

 

Oh et le petit dragon, c’est la nouvelle mascotte officielle de mes lectures, Icefire !

Commenter cet article