Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Reika's place
  • Reika's place
  • : Du cinéma, de la littérature, et un peu de féminisme au milieu.
  • Contact

Recherche

28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 15:40


   Oh mon amour...

   Notre relation était si belle, si pure. Chaque matin, tu envahissais mes pensées dès le réveil. A peine debout, il fallait que je te vois, que je te parle, que je te touche. Pas une journée ne passait sans que nous soyons ensemble, au moins un instant, un cours instant. Car jamais je n'aurais pu me passer de toi. Loin de toi, toujours, je gardais pour toi une place spéciale dans mon coeur. Jamais personne ne pouvait me détourner de toi.

   Et soudain, sans crier gare, tu m'as abandonnée. Mais comment t'en vouloir? Tu n'étais pas responsable de cette terrible maladie qui te rongeait. Je pleurais ta mort depuis une semaine lorsque l'on m'a annoncé que tu n'étais que dans un coma artificiel. Reprenant espoir, je priais chaque jour pour que tu me revienne, au plus vite. Pas une journée, pas une heure, pas une seconde ne s'écoulait sans que tu me manque.

   Et maintenant, te revoilà, convalescent, auprès de moi, confié à mes soins, mourant, mais bien là. Peu importe ce qu'il adviendra, peu importe quand tu ne pourra plus tenir... je m'arrangerais pour te sauver. Oui, je te sauverais! Je le promets. Car à l'idée de te perdre, mon coeur s'arrête.

   Car je t'aime, Arthur.
   Mon cher Arthur.

   Mon ordinateur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emilie 06/04/2009 10:57

Mdrrrrrrrrrrrrr !!

Aaah Zelda je savais pas que t'avais aussi un blog ! Trop bien !!

Audrey 29/03/2009 23:32

C'est beau ce que tu dis... *essuie une larme*