Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zelda, Princesse bibliophile

L'Heptaméron

18 Février 2011, 11:30am

Publié par Reika

L'Heptaméron

   Et voici notre deuxième petite session lecture!

 

   Aujourd'hui, j'ai envie de parler d'un livre que j'ai étudié au semestre dernier, l'Heptaméron de Marguerite de Navarre. Pour situer vite fait, Marguerite était la soeur de François Ier, et accessoirement aussi reine de Navarre. Elle a beaucoup contribué au renouveau littéraire de l'époque.

   Si l'Heptaméron me plait, c'est parce que son thème principal est l'amour.

Le principe est simple, on ouvre sur une scène aux références bibliques: un groupe de gens luttent contre une tempête sur leur chemin du retour d'une cure thermale. Ils finissent par se retrouver et se réfugier dans un monastère, mais ne peuvent plus quitter les lieux parce que les ponts se sont effondrés. Le temps qu'un pont soit reconstruit, ils cherchent à s'occuper de manière utile et agréable à la fois.

   Un des hommes propose d'abord une activité qui se pratique à deux, puis une femme propose de lire la bible toute la journée. Pour allier les plaisirs charnels et la réflexion qui mène à l'amour de Dieu, une autre femme propose alors LA solution qui satisfait tout le monde: se raconter des histoires vraies dont le sujet sera les relations entre les gens (et principalement les relations amoureuses). L'oeuvre est donc présentée comme une succession de journées pendant lesquelles les personnages prennent tour à tour la parole pour y aller de leur petite anecdote.

   Au départ, je craignais de m'ennuyer, d'autant plus que l'oeuvre est assez conséquente (il y a plus de 70 nouvelles) et assez vieille (donc la langue est difficile à comprendre), mais en fait, je me suis beaucoup amusée.

 

 Encore une fois, âmes sensibles, attention!!

 

   En effet, elle foisonne d'anecdotes graveleuses ou glauques, et multiplie les histoires de viols, d'infidélité, de plans dragues foireux et de gens qui se jouent des tours les uns aux autres.

   Il n'est pas rare de lire qu'un prêtre a violé une jeune fille, ou qu'un homme a trompé sa femme avec sa servante, la situation se retournant souvent contre lui (ça se rapproche des fabliaux du Moyen-Age, du coup), ou qu'au contraire, une femme a trompé son mari (de préférence avec le prêtre du coin), le tout expliqué avec de formidables jeux de mots qui détournent des expressions religieuses pour leur donner une connotation sexuelle amusante (par exemple, le prêtre qui visite sa brebis).

   D'un autre côté, il y a beaucoup de violence (et de morts violentes) qui nous paraissent exagérées à nous gens du 21e siècle mais qui s'avèrent être des faits réels, car oui, il a été prouvé que certaines de ces histoires étaient effectivement vraies, et on peut légitimement en supposer que c'est le cas des autres aussi. Dans certains cas, ça fait froid dans le dos.

   Par exemple, il y a cette histoire d'une femme dont le mari a tué l'amant. Il a accroché le cadavre de l'amant dans la chambre de leurs vices, et oblige sa femme à y dormir. Il l'oblige également à prendre des repas dans le crâne de l'amant. Merveilleux.

   Il y a une autre histoire d'une femme très pieuse qui avait peur que son fils cède aux plaisirs charnels. Elle décide donc de lui donner une leçon: elle demande à une servante de lui faire des avances, et elle se glisse à sa place dans son lit, pour pouvoir enguirlander fiston quand il y vient. Sauf que finalement, fiston se débrouille bien, et elle couche avec. Horrifiée, honteuse, elle l'envoit loin, accouche de son enfant (eh oui la contraception n'existait pas à l'époque), et la confie à d'autres gens loin de chez elle. Un jour, son fils rentre à la maison pour lui annoncer qu'il veut épouser une fille qu'il a rencontrée pendant son voyage, et je vous le donne en mille: ce n'est autre que l'enfant en question. Elle sera donc sa soeur, sa fille et sa femme en même temps, tandis qu'il sera son frère, son père et son mari, et la mère se retrouve mère, belle-mère et amante en même temps. Formidable.

 

   Et c'est tout le temps comme ça: l'image ronflante du vieux truc poussiéreux a été un peu ébranlée...

 

   J'espère en tout cas que vous y jetterez un coup d'oeil pour le fun!

   Bonne lecture.

 

Miss Lova Moure

 

Commenter cet article
A

"Il y a une autre histoire d'une femme très pieuse qui avait peur que son films cède aux plaisirs charnels." o.O Lapsus ?


Répondre
R


Ptdr mince alors! Merci de me l'avoir signalé, je vais le changer.