Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Reika's place
  • Reika's place
  • : Du cinéma, de la littérature, et un peu de féminisme au milieu.
  • Contact

Recherche

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 11:00

 

   Hier, pour notre dernier cours de socio, on a parlé du mariage, et plus précisément de la façon dont il est passé d'institution sacrée à un synonyme de prison, voire de torture.

  Et j'ai été parfaitement outrée.

  Non, pas juste parce que je rêve de déambuler dans une église avec une jolie robe blanche. Mais parce que c'est un de ces clichés qui participent au sexisme aussi sûrement que l'inégalité des salaires.

 

  Quand j'entends quelqu'un m'expliquer que le mariage, c'est un truc qui permet à la femme de se comporter comme un tyran avec son mari, ça me hérisse les poils. Déjà, depuis quand les femmes arrivent à avoir autant de pouvoir ?!

  Je crois que si c'était possible, ça se saurait, et ça fait longtemps qu'on aurait changé le monde. D'autant plus qu'à la base, le mariage reposait sur le principe que la femme était un objet qui changeait de propriété, plus ou moins vendue par le patriarche à un autre homme, le futur époux.

  Et puis, c'est quoi ces mecs qui vont pleurnicher chez qui veut bien les écouter qu'ils sont impuissants ? Un peu de dignité, bon sang. On vous a demandé de nous respecter, pas de vous transformer en mauviettes (qui ne nous respectent toujours pas, soit dit en passant).

 

  Ensuite, c'est vraiment petit comme moyen de faire passer les femmes pour des connasses hystériques.

  C'est dans le même ordre d'idées que de penser que si une femme râle, réclame le respect, ou sort de ses gonds, ce n'est pas parce qu'elle a des raisons de le faire mais parce qu'elle a ses règles, parce qu'elle est hystérique, ou parce qu'elle est aigrie/mal-baisée/frustrée... et je ne sais quoi encore.

  Pourquoi une femme qui a envie de se marier avec l'homme qu'elle aime serait-elle forcément une harpie avide de contrôle ?

  Franchement, si un homme rencontre une femme de ce genre, et la demande en mariage, je pense qu'il n'a pas le droit de se plaindre. On ne va pas changer du jour au lendemain. Si elle essaie de régenter toute votre vie après le mariage, il y a de fortes chances pour qu'elle l'ait déjà fait avant. Et si elle ne le faisait pas avant, je ne vois pas pourquoi tout d'un coup, elle s'y mettrait, comme si elle avait eu une illumination.

  A la limite on pourra conclure qu'elle s'est choisi un homme qui ne lui convenait pas vraiment, avec l'espoir de pouvoir l'arranger un peu à sa sauce par la suite. Surtout qu'il y en a qui y parviennent. De toute façon, un homme qui aime sincèrement et profondément sa femme verra rarement un inconvénient à faire des efforts pour elle. Et même s'il est assez individualiste pour préférer ne pas risquer de perdre sa précieuse petite identité individuelle, s'il l'aime, je pense qu'il doit bien être capable de discuter avec elle de l'espace personnel qu'il aura besoin qu'elle lui laisse. Avec un peu de communication, un couple qui s'aime devrait pouvoir s'aménager des espaces personnels et des espaces de couple.

 

  Chacun organise sa vie de couple comme il le souhaite. Il y a des gens qui ne peuvent concevoir l'amour que d'une manière fusionnelle. Soit. Mais pour les fissionnels, rien n'est perdu. Figurez-vous qu'il y en a des deux côtés de la barrière, et qu'il est tout à fait possible de se marier sans se transformer en monstre à deux têtes.

  Si un jour je me marie, je peux vous assurer que je n'aurai vraiment pas envie d'avoir tout le temps mon mari dans les pattes. Je vais avoir besoin, tout comme lui, de mes moments à moi, ne serait-ce que pour me prendre le temps de m'épiler. Malgré une certaine absence de pudeur, je n'ai pas encore envie d'imposer le partage de ce type d'activités. Je n'ai rien contre l'idée de voir mon cher et tendre se brosser les dents et se gratter la nouille, mais s'il fermait la porte en allant aux toilettes, ça me conviendrait aussi. De même, je ne vois pas pourquoi chacun ne pourrait pas de temps en temps passer ses soirées/journées avec des amis (ou seul, après tout), sans que le conjoint soit systématiquement à ses côtés. Au contraire, ça permet de souffler un peu et d'avoir encore des choses à se raconter quand on se retrouve.

  J'ai vérifié, je ne me suis pas transformée en homme pendant la nuit. Donc si moi j'arrive à envisager de foutre la paix à mon mec, je ne vois pas pourquoi je serais la seule de mon espèce. Bonne nouvelle, les mecs : nous sommes de plus en plus nombreuses.

  Pourtant, il me semble que les hommes qui fuient la "corde au cou" sont eux aussi plus nombreux. Mais qu'est-ce que vous croyez, qu'on ne peut pas vivre sans vous ?

  Eh bien si, on peut.

  Et en plus, on veut la même chose. Ça tombe bien, non ?

 

  Mais en tout cas, ne venez pas nous reprocher de vouloir vous enfermer dans une cage. Si vous n'avez pas envie de vous engager autant avec une femme, interrogez-vous plutôt sur vos sentiments pour elle. Ne venez pas nous enquiquiner avec des arguments du style "oui mais le mariage, ça veut rien dire, et y'a tellement de divorces, tout ça, nianiania". Oui, il y en a, et si vraiment le concept vous gonfle à ce point, trouvez-vous une copine qui n'en pense pas moins.

  Mais quoi qu'il en soit, j'ai envie de vous dire : hello, s'engager, c'est prendre des risques. Qu'il s'agisse d'investir dans un appart', un job, ou une relation, c'est pareil. On ne peut pas être sûr que ça va bien se passer, jusqu'au bout. Alors soit l'envie est plus forte que la crainte, et on se lance. Soit on a le courage de dire qu'on est pas prêt, que ce soit par la faiblesse de ses sentiments ou par une peur maladive de l'échec. Mais on arrête d'affubler l'autre de "fautes" qu'il n'a pas commises, et qu'il n'a peut-être même pas l'intention de commettre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kelly 01/05/2012 09:24

je vais ériger un monument à ta gloire après cet article... Mais j'avoue que ça me fais un peu peur cette histoire de mariage en fait..sans doute a cause de toute la sacralisation qu'on fait autour
aujourd'hui...

Reika 03/05/2012 15:34



Merci pour toutes ces fleurs :D



Alda 24/03/2012 16:08

Désolé, je réalise pas que ça sonne comme du prosélytisme. :(
Mais j'vais faire un effort. :)

Alda 24/03/2012 15:56

Je n'impose rien au contraire, j'annonce que je veux pas me marier mais que rien n'empêche ma partenaire de se marier ailleurs. Et si elle veut bien continuer de me fréquenter après son mariage
c'est tant mieux. ^_^

Reika 24/03/2012 16:00



Tu dis que tu n'imposes rien mais tu passe ton temps à tenter de convaincre tout le monde d'adhérer à ton polyamour. Enfin, je dis ça, je dis rien...



Alda 24/03/2012 15:47

« vont vouloir changer leur coupe de cheveux ou les convaincre de nettoyer les toilettes. »
On peut difficilement mettre ces deux exemples au même niveau quand même.

Pour le reste je suis globalement d'accord avec tes précisions. Excepté…

« Mais on ne peut pas non plus exiger de son partenaire qu'il renonce à ses rêves de mariage sous prétexte qu'on n'en veut pas, nous. »
Tu m'entends pas arriver avec mes gros sabots de polyamoureux ? :D

Reika 24/03/2012 15:53



J'essayais de faire un panel le plus large possible :D.


 


Si si je t'entends venir, et je me répète : si tu ne veux pas que l'autre te fasse renoncer à ta vision du couple, la moindre des choses c'est de ne pas chercher davantage à le convertir lui, à
la tienne. Sinon ce serait tout autant lui demander une forme d'abnégation. Ca n'empêche pas qu'il peut très bien changer d'avis, s'il estime que son envie d'être avec toi est plus importante que
ses principes. Mais quoi qu'il décide, c'est son choix, tu ne peux pas lui forcer la main. Tu n'as pas plus le droit que lui de lui imposer une situation qui ne lui convient pas.



Kadcom 24/03/2012 15:00

C'est pas faux Alda.

«Pourtant, il me semble que les hommes qui fuient la "corde au cou" sont eux aussi plus nombreux. Mais qu'est-ce que vous croyez, qu'on ne peut pas vivre sans vous ?»
Moi je pense en fait que justement les mecs ont peut-être peur une fois marié de ne plus pouvoir vivre sans leurs épouse et en s'imaginant qu'elle le puisse/peuvent ? Je m'excuse si c'est pas
compréhensible c'est confus dans mon esprit au moment où j'écris ces mots.

Reika 24/03/2012 15:42



Je ne suis pas sûre mais en tout cas j'apprécie ce point de vue nouveau. C'est intéressant de se dire qu'il y a peut-être une part d'insécurité dans la réaction de rejet. Mais dans ce cas, c'est
peut-être mieux de discuter de cette peur avec son partenaire ?