Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Reika's place
  • Reika's place
  • : Du cinéma, de la littérature, et un peu de féminisme au milieu.
  • Contact

Recherche

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 20:00

 

  Voilà une grande question existentielle qui taraude nombre de jeunes filles en manque (quoi, nous aussi nous avons nos besoins naturels), et à laquelle j'ai pensé grâce à cette formidable émission qu'est "les Français, l'amour, et le sexe". Oui des fois je fais ma gym devant la fin de Desperate Housewives, et je laisse la télé allumée le temps que je termine, ce qui m'a permis en l'occurrence de découvrir le concept de la télé réalité inspirée des films de cul.

  Remarquez, ce n'est pas forcément une question de manque... Il se trouve que des fois, quand le mec nous plaît beaucoup, on n'a pas forcément le coeur à le repousser une fois qu'il devient entreprenant, surtout qu'il risquerait de comprendre notre refus de travers.

 

  Mais il faut bien avouer que c'est une décision qui peut influer sur la suite des événements. Déjà, la grande majorité conclura qu'on est une fille facile, voire une salope (je m'y ferais jamais). Mais en plus, certains mecs vont associer ça à une légèreté incompatible avec l'investissement dans une relation sérieuse. Comme si le fait qu'on ait couché tout de suite signifie qu'on ne peut pas avoir de sentiments, ou qu'on va les tromper.

  D'un autre côté, il n'y a aucun challenge pour le mec si on cède tout de suite, paraît-il. Une fois qu'on a couché, on est acquise, il n'y a plus besoin de faire des efforts pour nous plaire et donc obtenir quelque chose, puisque ce qu'il voulait, il l'a déjà obtenu. Notez bien que ça ne change rien s'il décide de réitérer l'expérience (des fois que vous auriez la "chance" d'être un bon coup, ou la seule chose qu'il ait à se mettre sous la dent en ce moment).

  T'as couché une fois, tu recoucheras la deuxième, n'est-ce pas? Il pourra vous voir régulièrement dans le but de vous passer dessus, mais sera nettement moins prompt à accepter de vous voir, comme par hasard, le weekend où vous avez vos règles. Bah oui, pas de galipettes, pas de compagnie. Éventuellement une fois, s'il s'ennuie beaucoup, mais pas deux, quand même, faut pas pousser.

  C'est là qu'on se rend compte qu'on est coincée dans un type de relation du genre "tous les bénéfices pour le mec d'abord, après on verra pour la fille", dont on ne sait pas comment sortir sans simplement y mettre un terme définitif (et comme on est souvent assez cruches pour s'attacher, on ne veut pas l'envisager, ça).

 

  Oui, oui, je sais, il y a des mecs qui protesteront, "ouaiiis mais moi je juge pas là-dessus, je trouve ça bien que vous soyez libérées et tout", mais non mes cocottes, c'est du vent. C'est un peu comme les mecs qui te jurent qu'ils n'aiment pas les filles chiantes, mais qui ne tombent jamais amoureux de toi parce que justement, t'es pas chiante.

  Oubliez tout de suite l'idée de ne pas être chiantes pour séduire, les filles. Ça ne marche absolument pas. Plus on les fait chier, plus ils nous aiment. C'est fascinant.

 

  Alors du coup, on se dit qu'il vaut mieux respecter la fameuse règle qui dit qu'il ne faut pas coucher avant le 3e rencard.

  Voyons les avantages: déjà, ça fait "sérieuse" et "timide", ce qui dans un un premier temps peut donner l'impression que si on couche avec eux, c'est qu'ils sont uniques et donc, des dieux (j'ai horreur de cette façon que les mecs ont de ne plus se sentir pisser dès qu'on leur montre de l'intérêt). Et accessoirement, comme ça le fait vraiment pas de nous plaquer direct après avoir couché, alors qu'avant ils étaient tout miel, ils restent un peu (enfin, il y a toujours des mufles). Et des fois, ça leur laisse le temps de s'attacher (ou de s'habituer, certains confondent). Ça fait aussi du bien à notre fierté parce qu'on se dit qu'on a quand même une sacrée volonté, et que nous, pour nous avoir, il faut d'abord mettre le paquet.

  Oui mais voilà, si on reste réservées après avoir rencontré le loup, ils vont nous le reprocher. C'est bien d'être prude et chaste, mais seulement au début. Après il faut se transformer en grosse chaudasse, sinon ces messieurs seront déçus. Moi j'dis, quand on couche tout de suite, au moins, ils savent tout de suite à quoi s'en tenir. C'est quand même rarement réjouissant de tomber amoureux/se, de se tourner autour, et de découvrir une fois qu'on a enfin concrétisé, qu'on ne peut pas supporter la façon dont l'autre nous touche.

 

  C'est bien beau de se dire qu'on a plus de chances de garder un homme en ne cédant pas tout de suite, mais moi je me pose quand même une grande question:

  Si les mecs trouvent ça si négatif qu'on couche tout de suite le premier soir, pourquoi essayent-ils donc de nous en convaincre, hein?? A un moment donné, faudrait savoir ce qu'on veut!

  Je me dis, peut-être qu'un mec qui tente tout de suite, c'est un mec qui sait déjà qu'il ne veut rien de plus, donc qui va droit au but. Dans ce cas, qu'on cède ou non, ça reviendra au même: c'est déjà mort pour une relation plus sérieuse que l'aventure joyeuse. Autant se faire plaisir, du coup, non?

  Mais peut-être que non, ils sont juste aussi impatients que nous (c'est fou le nombre de mecs qui pensent pas que si on couche tout de suite avec eux, c'est peut-être simplement parce qu'ils nous plaisent beaucoup), et sont déçus après parce qu'on ne les a pas forcés à se retenir.

 

  J'ai quand même franchement du mal à comprendre des signaux aussi contradictoires. Qu'on ne vienne plus me dire que les filles ne savent pas ce qu'elles veulent!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires