Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Reika's place
  • Reika's place
  • : Du cinéma, de la littérature, et un peu de féminisme au milieu.
  • Contact

Recherche

9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 11:00

 

  On est sur un blog de fille, pseudo-féministe (les deux trucs qui vont pas ensemble dans tous les esprits), et comme ça fait un moment que j'ai pas eu un discours féministe, je me suis dit, "tiens, et si je faisais comme tout le monde et que je parlais de la signification de ce jouet diabolique qu'est la Barbie?".

 

  Oui sauf que moi je vais le prendre à contre-courant. Pour moi, Barbie n'est pas nécessairement la playmate qui fera de nos petites filles des poules entretenues sans cervelles. Pourquoi ça? Eh bien, je crois qu'avec mon master qui sert à rien, je peux au moins me dire que j'ai l'air d'avoir une cervelle, contrairement à certains hommes que j'ai croisés, et pourtant j'avais une cinquantaine de poupées, et j'y jouais tout le temps.

  Barbie n'a jamais été pour moi qu'une façon de simuler la vie "d'adulte" que je voulais mener, ou qui me paraissait normale, un peu comme quand je me suis mise à jouer aux Sims quelques années plus tard (et je peux vous dire que j'y ai repensé la première fois que je me suis cuisiné un steack toute seule: vais-je mourir brûlée vive?). Mes poupées étaient des femmes indépendantes, sans enfant à charge. Ken servait juste à faire des bisous le soir en rentrant du boulot. Donc finalement, chez moi, les rôles étaient inversés.

 

  Mais si l'on y réfléchit, ce n'est pas si étrange que ça. Non, la Barbie moderne (en dehors des princesses, et encore, le prince ne sert jamais à rien non plus, et ce sont elles qui font tout le boulot) ne conforte pas les petites filles dans un rôle de mère au foyer qui attend patiemment que Ken ramène les sous à la maison.

 

  Avez-vous déjà remarqué que dans les produits, les deux personnages n'avaient pas forcément les mêmes activités? Barbie, elle, a testé tous les métiers: prof, actrice, vétérinaire, dentiste, chanteuse, vendeuse, etc. Mais Ken, quand c'est qu'il travaille? Non, lui il se rase, va au ski, fait du roller, fait du camping, se met du gel dans les cheveux... Bref, il ne sert à rien. Si Barbie comptait sur ses revenus pour se nourrir, ça fait longtemps qu'elle serait morte de faim.

 

  D'où ma façon de n'envoyer que celle-ci au boulot. CQFD.

 

  Je vous rappelle aussi qu'ils n'ont pas d'enfant, Shelly et Skipper étant des soeurs de Barbie. Après 60 ans de relation, Ken et Barbie restent un couple sans enfant, et vu leur âge, ça ne risque plus de changer. Ce qui est curieux d'ailleurs, étant donné que Barbie a déjà accouché de jumeaux. Elle a dû faire comme Phoebe dans Friends, et les refiler à Skipper.

  Et où sont les mecs des amies de Barbie? Nulle part. Midge est toujours célibataire, et ça n'a pas l'air de tellement la déranger. Vu qu'en plus, elles passent pas mal de temps ensemble (à la plage, à la montagne, au camping, à la patinoire...), je commence doucement à me dire que finalement, l'amour n'a pas une très grande place dans la vie de notre blondasse préférée (moi je préférais Midge, j'aimais mieux ses cheveux, surtout quand ils étaient roux).

  L'amour (les bisous avec Ken donc), c'est un passe-temps, comme ça, quand de temps en temps elle s'ennuie entre deux jobs et deux cinés avec Midge. Il y a donc un grand déséquilibre entre le nombre de poupées Barbie et le nombre de poupées Ken qui sont vendues: Ken est assez peu présent, elle passe son temps à faire des choses sans lui, donc il y en a beaucoup moins sur les rayons.

 

  Et voilà, vous voyez, Barbie, ça peut aussi être une image de femme moderne, épanouie, indépendante, tout ça tout ça.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Audrey 09/01/2012 12:14

Mais ! T'as raté un épisode ! Barbie et Ken se sont séparés ! Elle devait en avoir marre de l'entretenir !

Reika 09/01/2012 21:25



Non je sais, et après elle a fait sa cougar avec Blaine le surfeur, mais finalement elle s'est remise avec Ken.